Phases de construction

This post is also available in: it en

Les phases de conception et construction  
ont tenu compte de la restauration et de la
conservation du patrimoine existant,
y-compris les bâtiments de la gare,
en grande partie protégés par la
Direction Générale du patrimoine
architectonique, le mur du dix-neuvième
siècle derrière le quel on devait construire
le parking souterrain, et le platane monumental
proche de l’escalier historique d’accès à l’esplanade de la gare.

Par conséquent, les concepteurs ont dû
proposer plusieurs mesures techniques
et organisation nelles qui ont rendu le
travail compatible avec les conditions
de l’espace environnant.

Le maintien de l’efficacité logistique et l’accessibilité à la gare, par véhicule aussi, pendant les travaux ont été assurés par la réalisation d’un accès pour piétons provisoire le long de Via Fiume et parl’adoption d’une solution technique innovante permettant au chantier de travailler sans interférer avec les services ferroviaires et sans les interrompre.

L’accès provisoire a été créé par la réalisation d’unescalier métallique sur Piazza Caduti del Lavoro, la place vers la quelle on a dévié le trafic des transports publics; on accédait au chantier de Piazzetta Ancona, et on a en outre adopté la technique du TOP-DOWN de manière à permettre l’accès à Via Paleocapa par allèlement aux travaux d’excavation et construction du parking.

La technique du TOP-DOWN consiste en la réalisation des structures du haut vers le bas. Cette technique a permis de construire une bande de 10 mètres envir on le long de la façade de la Gare, qui a assuré la circulation routière pour les piétons et les véhicules durant la période de réalisation des travaux. On a construit des clois ons enmicro-piliers pour le souti en desparois de l’excavation côté bâtiments de gare et en suite on a installé des pote aux d’acier d’une longueur de 24 m, an crés dans les couches les plus compactes du sol, arrangés perpendiculairement aux bâtiments de gare, qui ont eu pour fonction de soutenir le plancher, comme des piliers, pendant la construction « à l’envers » de la structure.
En pratique, après la construction de la couverture du parking, la même a été adaptée à la circulation pendant qu’en dessous on était en train d’exécuter l’excavation.

La partie restante du parking a été réalisée de façon« traditionnelle », c’est-à-direen procédant du fond de l’excavation, par la construction des fondations, jusqu’à la structure de couvertur esoutenantle nouveau plancher de la place, accessible par véhicule.

La sauvegarde du platane monumental a été garantie par un système de soutien qui en a assuré la stabilité pendant les phases d’exécution et quien accompagnera l’affaissement graduel au cours de la première période d’exploitation du parking.